L’union fait la force. par Atelier Nota avril 14, 2017 0 Non classé

Dans une même journée, je peux être vendeuse, illustratrice, galeriste, facteur, gérante, directrice, nounou aussi parfois… Autant de casquettes que de situations qu’une boutique peut amener.

Mais je ne suis pas seule pour assurer tous ces rôles. J’aurai le cerveau totalement grillé si j’avais dû gérer seule.

Comme vous l’aurez compris, ma sœur est un pilier et moteur incroyable dans toutes les aventures dont je vous parle ici. Le reste de nos familles respectives est aussi mis à contribution (de leur plein gré, rassurez-vous !), aussi nos amis, et parfois nos voisins, les gens du quartier, nos amis commerçants…

Chacun ayant ses compétences et ses disponibilités, nous avons la chance de pouvoir faire appel à nos proches afin de mettre en œuvre toutes les idées qui nous passent par la tête (de l’étagère supplémentaire dans l’arrière-boutique à la création de la partie « galerie » en 2015, en passant par les actions « humanitaires » que nous mettons en place ponctuellement, pour ne citer que cela).

Et vraiment, je n’aurai jamais soupçonné à quel point il est bon de demander de l’aide, ou de tout simplement « faire ensemble ».

Il y a quelques temps, c’était un échec que d’appeler quelqu’un pour m’aider. Aujourd’hui, j’ai accepté que je n’étais pas capable de TOUT faire. Et oui. C’est dur à dire, mais finalement, quel soulagement ! Et surtout, quelle chance de pouvoir faire appel aux gens qui savent faire, quel enrichissement !

Pour être totalement honnête avec vous, c’est Spike Lee qui m’a définitivement mis sur la voie de cette philosophie. Il a réalisé un documentaire sur la conception de BAD, l’album culte de Michael Jackson (dont je suis fan comme une personne sur deux sur cette terre, selon mon sondage à moi).

Et là, c’est l’apologie du dicton. Un solo de guitare sur ce morceau ? Appelons le dieu guitariste des USA pour le réaliser. Des chœurs pour la dernière partie de ce morceau pourrait convenir : faisons venir les plus belles voix du métier pour enregistrer. Il avait même deux studios d’enregistrement pour pouvoir se déplacer selon les besoins et les personnes avec lesquelles il devait travailler…

Bref, le documentaire ne fait que montrer à quel point Michael Jackson était un travailleur acharné certes, mais surtout un perfectionniste sans égal, et que pour cela, il s’entourait tout simplement des meilleurs.

J’ai donc un grand plaisir à me prendre pour Michael et je suis très heureuse de penser que je m’entoure des meilleurs pour mener à bien mes projets et créer de belles choses tous ensemble.

Donc, soyez des Michael Jackson les amis !!


COMMENTEZ CET ARTICLE

you may like
La grande Kermesse de Nota par Atelier Nota juin 05, 2018 0

La grande kermesse Samedi 23 et dimanche 24 juin  de 10h à 17h Venez découvrir les ateliers créatifs qui seront proposés l’année prochaine. Les belles rencontres font les beaux projets et celle avec Marine est de toute évidence l’une d’entre elles. Toutes les trois, ..

LIRE L'ARTICLE
Les city guides de Julie Flamingo chez Nota par Atelier Nota juin 05, 2018 0

L’histoire de la semaine : Bretonne et fière de l’être, Julie Flamingo habite Nantes, une ville qu’elle adore et qui lui rend bien. L’aventure des guides commence d’ailleurs avec cette ville, car elle connait ses secrets, ses moindres recoins, et surtout de ..

LIRE L'ARTICLE